Finalistes 2020

Kaloyan Boyadjiev

Originaire de Bulgarie, Kaloyan Boyadjiev a étudié à l'École nationale d'art de la danse de sa ville natale de Sofia. Il a été danseur principal du Pact Ballet à Pretoria, en Afrique du Sud, et du Sofia National Ballet avant d'arriver à Oslo où il rejoint le Norwegian National Ballet en 2002 dont il est nommé danseur principal l'année suivante. Il danse de nombreux rôles : à la fois Roméo et Mercutio dans Roméo et Juliette, le Prince dans The Firebird de Scarlett et Don José dans Carmen - un ballet en trois actes, le Prince dans Casse-Noisette, Ariel dans The Tempest et le rôle-titre dans Le Sacre du Printemps, dans les versions de Tetley. Il a également pour rôles Jester dans Cendrillon, Cassio dans Othello de Lubovitch, Lucentio dans The Taming of the Shrew de Cranko, Stanley dans Un Tramway nommé désir et Lysander et Puck dans Le Songe d’une nuit d’été de Sund. Il a dansé des rôles principaux dans Agon de Balanchine, Les quatre tempéraments et la symphonie en trois mouvements, Polyphonie de Wheeldon, Por vos muero et White Darkness de Duato, Steptext de Forsythe, Workwithinwork, The Second Detail et One flat thing, reproduced Ingers Dreamplay, ainsi que dans divers ballets de Kylián. De plus, il a joué dans Vespertine de Scarlett ainsi que dans Lightfoot et Softly As I Leave You de León, Shangri-La, Start to Finish, Skew Whiff et Same Difference. Kaloyan Boyadjiev a également imprimé sa marque dans le monde de la chorégraphie. Il a signé la chorégraphie pour l'oncle Vanya au Théâtre national de Norvège sous la direction de Liv Ullman, tandis que pour le Ballet national norvégien, il a créé les ballets Lost in Time, Frozen Silence, Fade in Black, Open for Discussion and Roundabout ainsi que Picture Perfect for The Norwegian National Ballet 2. Il signe la chorégraphie des scènes d'ensemble de Moum Aunes Hedda Gabler. Il fut également responsable du concept et de la chorégraphie du nouveau Casse-Noisette du Ballet national en 2016. Outre sa carrière de soliste et de chorégraphe, Boyadjiev est également directeur du Norwegian National Ballet 2.


Jorge García Pérez

Il commence la danse à l'âge de 9 ans au sein de la prestigieuse école de danse Maria de Avila sous la direction de Maria de Avila et Lola de Avila en Espagne. A 14 ans, il remporte le Concours International de Saragosse 2001 dans la catégorie junior et donc son premier concours international de danse. Deux ans plus tard, il remporte la même compétition dans la catégorie senior. Motivé par ces expériences, il entame sa carrière de danseur professionnel au Sybaa Ballet (System Ballet Aragon), saison 2003-2004. L'été suivant, Jorge García remporte la première place du concours international Premio Roma 2005. Au cours de cette compétition, Heinz Spoerli, directeur du Ballet de Zurich, le remarque. Le metteur en scène et chorégraphe offre à Jorge García un contrat pour le Junior Ballet à l'Opernhaus Zurich, puis il intègre le Zurich Ballet un an plus tard et en est promu "Soliste" dès la saison suivante (2007/08). Il déménage en 2008 pour travailler au Ballett Theater Basel sous la direction de Richard Wherlock en tant que danseur soliste où il interprète de nombreux rôles principaux dans un répertoire très diversifié. En 2011, Jorge fait sa première en tant que chorégraphe en créant une pièce pour huit danseurs intitulée Match [ing] Sounds. Pour cette chorégraphie, il reçoit le premier prix du Jugenförderpreis des Sperber-Kollegiums de Bâle, en Suisse. Au cours des années suivantes, il construit son propre répertoire et créé plus de pièces, remportant des prix internationaux en tant que jeune chorégraphe au Cross Connection International Choreographic Competition de Copenhague (Danemark), au Concours international pour chorégraphes d’Hanovre (Allemagne) et au « Burgos & New-York International Choreographic competition » à Burgos (Espagne). En tant que chorégraphe professionnel, il crée constamment de nouvelles œuvres pour Carta Blanca Dance et commence à se développer à l'international en créant des pièces pour des compagnies telles que Staatstheater Mainz, Stephen Delattre Dance Company, San Francisco Ballet, Zürcher Ballett Junior, Konzert Theater Bern, Béjart Ballet Lausanne et Ballett Theater Basel. Depuis 2016, il est directeur artistique de Carta Blanca Dance, une compagnie de danse indépendante qu'il a fondée avec Permi Jhooti à Bâle, en Suisse.


Sophie Laplane

Sophie Laplane est née à Paris et a été formée au Conservatoire National Supérieur de Paris et à l'Ecole de Ballet de l'Opéra National de Paris avant de rejoindre le Scottish Ballet en 2004. Tout en dansant avec le Scottish Ballet, Sophie a eu l'occasion de présenter sa première pièce chorégraphique : Oxymore commandée par Christopher Hampson, directeur artistique et présentée au Festival d'Édimbourg en 2013. La vision créative unique de Sophie et ses capacités naturelles incontestables en tant que chorégraphe ont suscité trois autres commandes : Maze, Sibilo et le film à 360 degrés A Perfect Place (en collaboration avec BBC Arts) durant sa période au Scottish Ballet. En juin 2017, Sophie s'est retirée de la danse et est devenue artiste en résidence - chorégraphe du Scottish Ballet. En plus des œuvres créées pour le Scottish Ballet, elle a créé un certain nombre de pièces indépendantes, notamment des œuvres pour le Royal Conservatoire of Scotland, Project Y Scotland Persist !, et le National Youth Ballet UK où sa pièce Watusi a été présentée au Sadler's Wells Theatre, Londres en septembre 2018. Sa dernière pièce pour 2018 était Vis-à-Vis, un duo créé pour le New York Choreographic Institute après avoir été sélectionné pour la session d'automne. Sophie a également participé à la Conférence Women in Dance Leadership 2018 à New York où elle a présenté son duo The Duel. En mars 2019, dans le cadre du 50ème anniversaire du Scottish Ballet, Sophie a chorégraphié Dextera, pour "Spring! tour" en partenariat avec Elite Syncopations. Elle a également chorégraphié "Idle Eyes" pour notre saison numérique 2019 avec des danseurs du Ballet écossais et des danseurs du programme Youth Exchange. Sophie a créé "CLICK!" pour Ballet Black au Barbican à Londres en mars 2019, et "Sibilo" a eu sa première aux États-Unis à Salt Lake City en mai 2019. Elle a récemment terminé une maîtrise en chorégraphie à la Central School of Ballet de Londres. Sophie travaille actuellement avec le programme Youth Exchange sur les œuvres qui seront présentées à Turin, en Italie, dans le cadre du Festival TorinoDanza en octobre.


Andrew McNicol

Andrew McNicol s'est formé à la Royal Ballet School et a terminé ses études dans le cadre du programme chorégraphique professionnel de Central Ballet. A son propos, BBC News parle "d’une étoile montante", Jann Parry d'un travail "musical et pleinement engagé", et Sir Peter Wright de "quelqu'un à vraiment suivre". Andrew a créé des œuvres pour de grandes maisons telles que le Joffrey Ballet (Chicago), le Royal Ballet (Londres), le Royal Ballet of Flanders (Belgique), BalletX (Philadelphie), The New York Choreographic Institute (New York) The Royal Ballet École, New English Ballet Theatre, Ballet Central, Images Ballet Company, entre autres. Andrew a été récipiendaire de la bourse chorégraphique BalletX 2018 et a créé Requiem. Le NYTimes a écrit que "McNicol a beaucoup de compétences formelles et est à son aise pour créer des climats dramatiques" Main Line Times l'a qualifié de "puissant et sensible". En 2019, il a créé Yonder Blue pour le Joffrey Ballet de Chicago qui est acclamé par la critique : "un sentiment d'émerveillement impressionnant" écrit le Chicago Tribune, "Un joyau rare d'un ballet qui transcende l'ici et le maintenant" et "duo d'une beauté magnifique" pour Lynn Colbert Shapiro. Andrew est un chorégraphe polyvalent. Parallèlement à la création de ballets narratifs et abstraits, il créé aussi des œuvres de danse pour le cinéma, des œuvres spécifiques hors les murs, notamment pour The London Olympics et a collaboré avec le trio d'opéra Juice. En 2017, il lance sa propre compagnie The McNicol Ballet Collective en collaboration avec des danseurs issus des plus grandes compagnies de ballet du monde pour créer de nouveaux ballets ambitieux, des films de danse originaux et des projets collaboratifs spéciaux. En 2019, Andrew est invité comme mentor chorégraphique pour le Royal Ballet Upper School et continuera ce travail jusqu'en 2020.


Houston Thomas

Houston Thomas est né à Chicago (États-Unis), où il a commencé sa formation au Chicago High School for the Arts, puis à l'Academy of Dance, l’école du Joffrey Ballet de Chicago. Il rejoint la School of American Ballet en 2011-2013, avant de rejoindre en tant qu'apprenti le Desdren Sempeoper Ballet en 2013. Il a été promu second soliste au Semperoper Ballett. Depuis son plus jeune âge, il a toujours rêvé de poursuivre une carrière de chorégraphe. Après avoir eu plusieurs occasions de créer des œuvres et avec les encouragements de son directeur, Aaron S. Watkin, il continue aujourd’hui de développer et de découvrir sa voix chorégraphique. La musique est toujours un élément important dans toutes ses créations qu'il utilise pour l’aider à s’inspirer et à construire un vocabulaire. Il s'intéresse beaucoup à l'exploration de différents styles de danse tout en utilisant le langage de la danse académique comme base de départ. La relation entre danseurs est toujours une composante très importante de ses œuvres, qu'il aime développer sous forme de « partenariat » qui serait passé entre les danseurs.


Lucas Valente

Lucas Valente est né au Brésil, où il a commencé sa formation. Après être passé dans plusieurs écoles de São Paulo, il a commencé à travailler comme free lance. Il a fréquenté, entre 2008 et 2010, l'Université des arts du spectacle de l'USP (Universidade de São Paulo), et a reçu en 2016 le bachelor en philosophie de la même université. En 2010, il est invité à rejoindre le Ballet Laura Alonso, à La Havane - Cuba, compagnie dans laquelle il danse pendant deux ans. En 2011, il rejoint avec un contrat temporaire la «Cisne Negro Compania de Dança», à São Paulo. En 2012, il travaille sur un projet de la biennale de Venise intitulé «Arsenalle dela danza», qui visait à rassembler des artistes de différentes cultures pour partager leurs connaissances. La même année, il commence à travailler avec la São Paulo Companhia de Dança, interprétant des œuvres d'Edouard Lock, Marco Goecke, Willian Forsythe, Jiri Kylian, Nacho Duato, Richard Siegal, George Balanchine et plusieurs chorégraphes brésiliens. Depuis la saison 2017/2018, il fait partie du Zurich Ballett. Cela fait 7 ans qu'il chorégraphie et au cours des 4 dernières années, il a décidé de s'investir plus sérieusement dans cette voie, créant de plus en plus de pièces et faisant de son mieux pour explorer différents styles et genres. Même si le style qu'il chorégraphie est le plus souvent contemporain, au cours des 2 dernières années, il a expérimenté des mouvements plus néoclassiques et classiques en introduisant notamment un travail de pointes. Comme grandes influences durant cette phase créative, ses références furent Willian Forsythe, Edouard Lock, George Balanchine et Hans Van Manen. Au cours de cette période, il a eu le plaisir de danser également certaines des pièces de ces artistes (et de regarder de nombreuses autres pièces), qui ont d'une manière ou d'une autre, changé son point de vue sur la danse, le ballet, la technique.