Finalistes

Ricardo AMARANTE

Ricardo Amarante a commencé sa formation au Brésil, où il est né, puis est parti compléter ses études à la Escuela Nacional de Ballet de Cuba et à l’English National Ballet School. L’année suivante, il a travaillé avec le Ballet de l’Opéra de Paris et a rejoint en 1999 le Jeune Ballet de France.
En 2000, Ricardo a intégré le Ballet Royal de Flandres, où il a été soliste jusqu’à 2008. Il a dansé dans de nombreux ballets du répertoire classique et travaillé en étroite collaboration avec des chorégraphes tels que Christopher d'Amboise, William Forsythe, Jiri Kylian ou encore Jorma Elo pour n’en citer que quelques-uns.
Ricardo a commencé à développer son intérêt pour la chorégraphie à Anvers, au Ballet Royal de Flandres, avec la création de nombreux travaux.
Il a remis en scène plusieurs de ses ballets pour le Ballet Dortmund en Allemagne, l’Ecole Royale de Ballet d’Anvers, la Palucca Schule à Dresde et l’English National Ballet School. Le succès des ballets "Love Fear Loss" et "Experiencing The Divine" lui a valu des invitations à se produire à des galas en Europe, au Japon, en Amérique et à Cuba.
En mars 2014, Ricardo a été invité à participer au Choreographic Institute du New York City Ballet, où il a créé le ballet "Essential Shift" sur une musique spécialement composée par Sayo Kosugi. La même année, Sayo et Ricardo ont été engagés par la Royal Academy of Dance pour la Genée International Ballet Competition. Ricardo a également été nommé cette année-là pour la Rolex Mentor and Protégé Arts Initiative.
En mai 2015, le Ballet Royal de Flandres a présenté la première mondiale de "In Flanders Fields" avec une musique composée par Sayo Kosugi. Un succès encensé par des magazines tels que Dance Europe, Dancing Times, Danse Magazine et le Financial Times. "Gaia", le dernier travail en date de Ricardo, créé pour l’Astana Ballet au Kazakhstan, sera présenté en première mondiale en février 2016.


Chorégraphie présentée au Concours

Yvon DEMOL

Né en 1988 à Auxerre (Yonne), Yvon Demol débute la danse à l’âge de 8 ans et entre à l’école de danse de l’Opéra de Paris l’année suivante. Il est engagé dans le corps de ballet en 2007 et est promu coryphée en 2008. Depuis il participe aussi bien aux grands ballets du répertoire classique et néo-classique qu’aux pièces de chorégraphes contemporains tels que William Forsythe (Artifact, Pas/Part), Angelin Preljocaj (Le Parc, MC 14/22), Jiri Kyliàn (Kaguyahime, Doux Mensonges) ou encore Pina Bausch (Le Sacre du printemps, Orphée & Eurydice). Il participe également à la création de Roméo & Juliette de Sasha Waltz et à celle de Clear, Loud, Bright, Forward de Benjamin Millepied.
En 2014 il crée ses premières chorégraphies lors de spectacles de la compagnie Incidence Chorégraphique (Bruno Bouché) : "1827" (un quatuor sur une musique de Schubert) et "Blue Sunday" (un duo sur une musique de Ravel). Le 1er Mars 2015 il crée Merrymaking, sur une musique de John Cage, pour la soirée Musique et Danse de l’Opéra de Paris.


Chorégraphie présentée au Concours

Martin HARRIAGUE

Né en 1986, à Bayonne, Martin Harriague commence la danse classique et contemporaine à 19 ans. Il se forme auprès de Jean­-Marc et Michèle Marquerol puis au Ballet Biarritz Junior sous la direction de Thierry Malandain. Il intègre ensuite le Ballet National de Marseille en 2008 avant de rejoindre la Noord Nederlandse Dans aux Pays­-Bas en 2010. Depuis 2013, il danse et chorégraphie au Kibbutz Contemporary Dance Company en Israël. Martin a travaillé avec Thierry Malandain, Frédéric Flamand, Stephen Shropshire, Emmanuel Gat, Itzik Galili, Andrea Miller, Yuval Pick, Roy Assaf, Keren Levi et Reut Shemesh.
En parallèle de sa carrière de danseur, Martin Harriague développe son propre travail chorégraphique qui a déjà eu une reconnaissance internationale :
"Open Mic. Suffocation" a reçu le second prix de chorégraphie au Concours International de Solo­-Dance­-Theater de Stuttgart en Allemagne en 2013,
"You Man" a reçu le prix du public au Concours International de Solo­-Dance­-Theater de Stuttgart en Allemagne en 2014,
"The Beauty & The Beast" a reçu le prix du Scapino Ballet au Concours International d’Hanovre en Allemagne en 2015, le prix du public et le troisième prix de chorégraphie au Concours International de Copenhague au Danemark en 2015.
Martin Harriague crée actuellement une pièce de 50 minutes pour 6 danseurs pour le Kibbutz Contemporary Dance Company et a reçu une commande pour la compagnie néerlandaise Scapino Ballet en 2017.


Chorégraphie présentée au Concours

Olaf KOLLMANNSPERGER

Olaf Kollmannsperger a étudié au Conservatorio Profesional de Danza Mariemma de Madrid pendant 10 ans. Aujourd’hui, il est danseur soliste au Staats Ballett Berlin depuis 2014. Avant cela, il a dansé au Zurich Ballet en tant que premier danseur de 2010 à 2014 et a travaillé au Royal Swedish Ballet, au Stockholm 59` NORTH et à Europa Danse. Les principaux rôles qu'il a tenu sont les suivants : Woyzeck, Roméo, Prince Léonce, Prince Siegfried, Prince Désir, Frantz dans Coppélia. Mais il a aussi interprété des rôles de solistes dans des productions chorégraphiées par Nacho Duato, Jiří Kylián, Maurice Béjart, Mats Ek, Nils Christe, Jean-Christophe Maillot, Krzysztof Pastor, Mauro Bigonzetti, Alonzo King, Makarova, Birgita Cullberg, John Neumeier, Edward Clug, Patrice Bart, Heinz Spoerli.
Il a créé 6 pièces en tant que chorégraphe :
"Laboratorium", musique d’Alberto Iglesias, créée en juin 2013 au Young Choreographers Evening, au Ballet Zurich.

"Somnio", musique d’Alberto Iglesias, créée en mai 2009 au Young choreographers Evening, au Royal Swedish Ballet. 

"Sombras en el tiempo", musique d’Alberto Iglesias et Pixel, créée en mai 2008 au Young Choreographers Evening, au Royal Swedish Ballet.
"Give you my Eyes", musique d’Alberto Iglesias, créée en avril 2006.
"Karess", musique de Carla Bruni, créée pour un Gala Performance au Royal Swedish Ballet School en février 2006.
"What are you waiting for...?", créée au RCPD Mariemma à Madrid en avril 2005.


Chorégraphie présentée au Concours

Vitali SAFRONKINE

Danseur et chorégraphe russe, Vitali Safronkine a commencé sa formation de danseur à la Rudolf Nureyev Ballet School. A l’âge de 15 ans, il a quitté son pays natal pour aller se former à la Swiss Professional Ballet School (SBBS) à Zürich.
Lauréat d’une bourse, Vitali Safronkine est arrivé finaliste au Prix de Lausanne en 2002. La même année, il remporte la International Kiev Ballet Competition en Ukraine.
Sa carrière professionnelle débute en 2002 avec le Zürich Ballet de Heinz Spoerli, où il atteint le rang de soliste. Il rejoint ensuite le Richard Wherlock's Ballet Basel à Bâle en 2011. En 2012, il poursuit sa carrière au Bejart Ballet Lausanne, où il enrichit son répertoire de divers rôles.
Fort d’une expérience acquise au fil d’improvisations menées dans différents ballets avec des chorégraphes de renommée, Vitali développe son style personnel. En quatre ans, il produit plus de 15 extraits et ballets originaux complets interprétés aujourd’hui encore par divers ballets et écoles en Europe.
En 2013, Vitali Safronkine a été nommé "A New Name to Watch" par le Dance Europe Magazine, en tant que danseur et chorégraphe. En juillet 2014, il est invité par Gil Roman, directeur artistique du Béjart Ballet Lausanne, pour créer le ballet complet "Reflejos" sur la musique de Phillip Glass.


Chorégraphie présentée au Concours

Xenia WIEST

Xenia Wiest est née en 1984 à Moscou. Issue d’une famille de musiciens, elle développe très tôt une étroite relation avec la musique. Après avoir reçu un enseignement musical, elle joue de la flûte traversière et chante au sein d’un chœur du Statetheatre de Braunschweig. A l’âge de 13 ans, elle commence la danse et fait ses premiers pas dans une école privée, l’Academie de danse à Braunschweig. A 16 ans, elle rejoint la John Cranko-School à Stuttgart, dont elle ressort diplômée en 2003. La même année, elle décroche son premier rôle au Deutsche Oper Berlin, qui sera suivi d’un contrat temporaire de soliste invitée au Theatre Görlitz.
De 2004 à aujourd’hui, elle travaille au Staastballett Berlin sous la direction de Vladimir Malakhov puis, dernièrement, de Nacho Duato. Ces dix dernières années, elle a eu l’opportunité de travailler et d’interpréter des ballets de chorégraphes de renommée mondiale tels que Nacho Duato, Mauro Biggonzetti, Angelin Preljocaj, Marco Goecke, George Balanchine, William Forsythe, Maurice Béjart, etc.
Sa première création "Shut up & Dance" a été présentée au « Young choreographers Evening » en 2005. Au vu du succès, cet événement fut reprogrammé en 2007 et 2010. Ses chorégraphies telles que "To be continued", "Augenblick", "La llorona", "Live now, think later", "Occhi cuisi" ont été interprétées sur des scènes renommées (Komische Oper Berlin, Bellas Artes-Mexico, Kremlin-Moskau) par des solistes et des premiers danseurs des quatre coins du monde (Elisa Cabrera, Mikhail Kaniskin, Liudmilla Konovalova, Maria Seletskaja, Anastasia Vinakour).
En plus de mettre au point des chorégraphies pour des danseurs et des compagnies de ballet, elle affectionne particulièrement d’explorer d’autres domaines, auxquels elle s’exerce à intégrer la danse. Ainsi a-t-elle mis son talent au service de la Berlin Fashion Week 2010.


Chorégraphie présentée au Concours